STUDIO LIVE

L!VE est passé dans les coulisses du studio pour rencontrer Fred Verdier, le directeur artistique de Lacoste L!VE, à l'occasion d'une interview où il parle de la collection de cette saison et du fonctionnement du studio.

Peux-tu nous présenter Lacoste L!VE ?

Lacoste L!VE est une marque autonome. Il ne s'agit pas d'une sous-marque ou d'une marque partenaire, mais d'une marque à part entière avec une identité et une culture qui lui sont propres. Tout comme Lacoste Sportswear, elle s'inspire de l'héritage de Lacoste tout en adoptant une vision nouvelle.

Pourquoi a-t-elle été créée ?

Elle a été créée pour répondre aux besoins d'une nouvelle clientèle jeune et exigeante et tout simplement pour rajeunir l'image de Lacoste.

D'après toi, Lacoste L!VE s'inscrit-elle dans l'héritage de la marque ?

D'une certaine façon, oui. Nous aimons l'idée de redonner un coup de jeune à la marque au crocodile et de jouer avec ses codes tout en respectant ses traits distinctifs, à savoir l'humour, la couleur et le sport. Nous restons fidèles aux coupes sportives et aux matériaux qui ont fait la renommée de Lacoste, comme le petit piqué. C'est notre truc !

As-tu l'impression de faire avancer la marque ?

Nous aimons essayer de nouveaux styles et de nouvelles techniques. Pour ce qui est de l'état d'esprit, nous nous efforçons d'être des pionniers comme l'a été René Lacoste. Ainsi, nous faisons simplement évoluer la mentalité de la marque.

Qu'est-ce qui t'inspire ?

Ma principale source d'inspiration est l'héritage de la marque. Nous aimons fouiller dans les archives et redécouvrir les pièces classiques. Rien que ça, c'est déjà une immense source d'inspiration - il y a tellement de matière ! L'inspiration peut venir de l'histoire de René Lacoste ou des personnes qui ont porté la marque. Sinon, des idées peuvent naître de la musique, du milieu ethnique ou graphique - en fait, de tout ce qui peut être intéressant. Dans tous les cas, nous essayons de raconter une histoire à travers nos créations. Tout peut être une source d'inspiration, il suffit d'adopter le bon angle de vue.

Comment se déroule le processus créatif chez Lacoste L!VE ?

Il repose beaucoup sur l'image. Nous travaillons comme des journalistes d'investigation. Nous visitons des musées, nous nous plongeons dans des films et fouillons sur Internet pour trouver l'histoire parfaite à raconter à travers la marque.

D'après toi, quel est le public de Lacoste L!VE ?

Si je devais donner une définition en terme de cible, je dirais que ce sont de jeunes citadins de 18-30 ans. Mais en fait, il s'agit avant tout de gens qui partagent nos centres d'intérêt, des fortes personnalités.

Qu'est-ce qui fait de Lacoste L!VE une marque actuelle ?

C'est une marque créée pour les jeunes, par les jeunes. Nous faisons appel aux personnes les plus talentueuses, que leur travail soit encore confidentiel ou déjà reconnu. Nous n'imitons pas. Notre travail nous définit et vice versa. Nous vivons à travers ce que nous créons au quotidien. Nous ne jouons aucun rôle : nous sommes simplement nous-mêmes.

Qu'est-ce qui vous différencie des autres marques ?

Nous sommes authentiques et nous restons fidèles à ce que nous sommes. Nous n'obéissons pas vraiment aux lois du marché. Ce qui nous pousse à avancer, ce sont nos intérêts. L'idée de nourrir la légende de Lacoste à travers la collection de chaque saison, ça nous motive et ça permet d'avoir une notion de continuité tout en réinventant la marque.

Dirais-tu que Lacoste L!VE est plus qu'une simple marque ?

Il s'agit autant d'une culture que d'une marque. Nous travaillons avec des gens qui partagent notre état d'esprit et nos centres d'intérêt. Dans ce sens, c'est peut-être aussi un certain style de vie. Dans notre travail, nous aimons l'idée que nous contribuons à façonner les archives de demain. En lançant des expositions et des événements exceptionnels, nous faisons aussi évoluer la marque vers des terrains plus expérimentaux, ce qui est très stimulant pour tous ceux qui y participent.

REMONTER DESCENDRE